Comédien

Les enfants, quand ils jouent

Ne se soucient jamais

De respecter les règles

Régissant  la grammaire,

Encore moins la syntaxe.

«  On dirait qu’on serait

 À bord d’une fusée

Et que toi tu commandes

Et qu’on n’est pas d’accord. » 

 

Ne les dérangez pas,

Ils sont déjà partis.

Nous avons tout comme eux

Des démarches semblables

Et nous portons en nous

Le désir d’être un autre

Pour déchirer l’écran

De la banalité.

 

Certains le font en rêves,

D’autres sont comédiens

Entrant dans une peau

Qui n’est jamais la leur.

Parviendront-ils un soir,

Au détour d’une scène,

Hors du texte à servir,

À rencontrer celui

Qui n’est autre qu’eux-mêmes

Qu’ils voulaient oublier ?

 

Lorsque mourut Molière

Faisait-il du théâtre ?

Pierre SELOS

Fermer le menu